Vente de safran pur, de produits safranés, de bulbes, stages et formations, soirées évènementielles et sorties
Imprimer

Histoire du safran

Le safran a été cultivé il y a plus de 3000 ans d'abord au CachemireAucune recherche en ethnobotanique n’a réussi à dénouer le fil du voile de mystère qui plane sur les origines du Safran. Le Safran serait-il la première des plantes transgéniques, mise en culture quarante siècles avant l’ère des biotechnologies ?

Pierre AUCANTE.

Toutes les plantes sauvages ou cultivées, même si elles ont fait dix fois le tour du monde, ont une origine… un berceau. Divers ouvrages semblent attester que celui du Safran serait l’Asie, pour être plus précis quelque part dans l’immensité de la chaîne Himalayenne… probablement le Cachemire.

La ferveur et la convoitise des hommes, qu’ils fussent navigateurs, explorateurs, commerçants ou trafiquants, guerriers conquérants ou simples botanistes, aura incontestablement contribué au fil des siècles à la migration et à l’essor de cet épice vers l’Occident, principalement le Sud de l’Europe.

Quoiqu’il en soit, l’aliment le plus précieux au monde attisa les passions les plus folles depuis plus de 4000 ans… à l’instar de la vigne et du vin.

Plus proche de notre époque, ce sont les Arabes qui apportèrent le Safran en Afrique du Nord, ainsi qu’en Espagne Musulmane au 9ème siècle. En France, ce seront les Croisés qui au gré de leurs inquisitions ramenèrent des  bulbes de Safran (Crocus Sativus) de Grèce et d’Italie. Son implantation en France se fait d’abord dans l’Albigeois, pour s’étendre ensuite vers le Quercy, l’Angoumois, le Poitou et la Touraine, et enfin dans le Gâtinais à la fin du 13ème siècle. C’est au 16ème siècle que la culture du Safran atteint son apogée en France, avant d’entamer son déclin à la fin du 18ème siècle. Seul survit en France le Safran du Gâtinais aux 19ème siècle, mais celui-ci sous la conjugaison de facteurs climatiques et économiques va disparaître quasi totalement au début des 20ème siècle. La vigne et le Safran de l’époque seront remplacés par la pomme de terre et la betterave.